Éducation

La plupart des activités ont leur propre attirail et leur équipement de protection. Le motocyclisme ne fait pas exception. Chaque pilote et chaque passager devrait porter des chaussures montantes, des pantalons longs, une veste à manches longues, des gants complets pour motocyclette et un casque fabriqué pour répondre aux normes DOT (Departement of transportation américain).

Les casques fonctionnent. Leur efficacité a été confirmée par des études sérieuses, tandis que les mythes les concernant – «les casques brisent le cou, bloquent la vision et gênent l’ouïe» – ont été sans cesse réfutés. Les pilotes conscients de la sécurité portent un casque par choix chaque fois qu’ils roulent, et nous savons que vous le ferez aussi.

Qu’y a-t-il dans un casque?

Différents casques font différentes choses. Ce sont des couvre-chefs durs pour la construction et l’industrie lourde, des casques de football sur la tête des athlètes et des casquettes en Kevlar® pour les militaires. Ils ne sont pas interchangeables. Les casques de pilotes de moto sont très sophistiqués et spécialisés pour l’activité. Ils ont été créés soigneusement et scientifiquement au fil des ans.

Quatre composants de base travaillent de concert pour offrir la protection dans le casque du motocycliste : une coque extérieure, une doublure absorbant les impacts, un rembourrage confortable et un bon système de rétention.

Ce que l’on voit en premier est la coque externe faite habituellement de quelques familles de composite en fibres renforcées ou thermoplastique comme le polycarbonate. C’est un matériau solide, néanmoins conçu et prévu pour se comprimer quand il cogne quelque chose de dur. Cette action disperse l’énergie du point d’impact pour minimiser la force avant qu’elle atteigne votre tête, mais elle n’agit pas seule pour vous protéger.

À l’intérieur de la coque se trouve quelque chose d’aussi important la doublure absorbant l’impact habituellement faite de polystyrène expansé (communément appelé mousse de polystyrène). Ces coussinets en couche dense absorbent le choc quand le casque s’arrête de bouger et que votre tête veut continuer.

La coque et la doublure se compriment si elles sont fortement frappées, répartissant les forces de l’impact à travers le matériel du casque. Plus il y a d’énergie d’impact déviée ou absorbée, moins il y en aura qui atteindra votre tête et occasionnera des blessures. Certaines coques déliminatent à l’impact. D’autres peuvent se craqueler si elles prennent un violent impact, c’est un des moyens pour les casques d’absorber le choc. C’est pour cela qu’ils sont là. Les dommages dus à l’impact d’un accident sur une doublure non résiliente peuvent être invisibles à l’œil nu, le casque peut sembler intact, mais, très vraisemblablement, il ne lui reste que peu de valeur protectrice et il devra être remplacé.

Le rembourrage confortable est la couche de mousse et de tissu qui se trouve près de votre tête. Il vous aide à être confortable et à garder le casque ajusté. Dans certains casques, ce rembourrage peut même être donné au nettoyage.

Le système de rétention, ou mentonnière est très important. C’est la pièce qui garde le casque sur votre tête en cas d’accident. Une lanière est connectée aux deux côtés de la coque. Chaque fois que vous mettez le casque, assurez-vous d’assujettir la lanière de façon sécuritaire. Cela ne demande que deux secondes. Piloter sans le casque bien mis sécuritairement poserait problème, tout comme conduire une voiture sans mettre sa ceinture

.

Qu’est-ce qui m’est offert?

Si la couleur, la conception et le prix peuvent faire partie de votre décision lors de l’achat d’un casque, pensez d’abord protection et confort. Un casque intégral donne plus de protection car il couvre la plus grande partie du visage. Habituellement, il a une visière faciale amovible qui protège les yeux quand elle est fermée. Les pilotes de course préfèrent le casque intégral pour l’ajout de confort et de protection.

Un trois-quarts : casque ouvert sur le visage, c’est aussi le choix de certains pilotes. Il est fabriqué avec les mêmes composants de base, mais n’offre pas la protection faciale et du menton des casques intégraux. Si vous utilisez un casque sans protection du visage, vous devriez avoir une visière qui s’agrafe en place quand vous roulez, ou achetez une paire de lunettes de sécurité qui peuvent supporter l’impact d’une pierre ou d’autres débris. Les lunettes de vue sous ordonnance n’offrent pas une protection suffisante et elles peuvent bouger ou même s’envoler.

Un demi-casque «court» protège encore moins votre tête. Il est probable qu’il s’envolera de votre tête en cas d’impact. Ces types de casques ne sont donc pas recommandés.

Ce dont vous devez vous assurer quand vous choisissez un casque c’est qu’il répond aux normes de sécurité. Pour trouver le casque fiable et bien fait, il faut regarder les DOT et/ou le collant Snell à l’intérieur ou l’extérieur du casque. Le collant signifie que le casque répond aux normes de sécurité du Department of Transportation américain et/ ou de la Snell Memorial Foundation

.

Trouver la bonne taille

Il y a plus dans le fait de trouver un casque à sa taille que simplement acheter celui qui a la même dimension que votre chapeau, ou de deviner si c’est «petit, moyen ou grand». Cependant, la taille de chapeau est un bon point de départ. Si vous ignorez votre taille, vous pouvez utiliser le diagramme ci-dessus. Mesurez votre tête à sa plus large circonférence – généralement juste au-dessus de vos sourcils devant, sur vos yeux et autour de la tête. Reprenez ses mesures plusieurs fois, ainsi vous saurez que vous avez le chiffre le plus grand. Si votre taille de tête tombe dans les chiffres énumérés, utilisez la taille la plus grande. La plupart des casques sont marqués et vendus comme S/P, M/M, L/L ou XL/XL, vous devrez donc peut-être contacter le fabricant pour obtenir les tailles équivalentes et les types de modèles. La taille des casques varie selon les fabricants et les types de modèle.

La meilleure façon d’essayer votre casque

  • Tenez le casque par les mentonnières. Le bas du casque doit vous faire face avec l’avant pointant  vers le bas.
  • Mettez vos pouces à l’intérieur des lanières en équilibrant le casque avec le bout de vos doigts.
  • Écartez légèrement les côtés du casque et passez-le sur votre tête en utilisant les mentonnières.

Cette information a été publiée avec la permission de la Motorcycle Safety Foundation. Apprenez-en plus sur www.msf-usa.org (anglais seulement).